Actualités

Comment lutter contre la condensation dans la maison ?

Posté le vendredi 12 juin 2020

La condensation dans la maison est tout à fait normale lors de certaines activités humaines (douche, préparation d’un repas, etc.). En revanche, lorsqu’apparaît des tâches d’humidités sur les murs par exemple, il faut la combattre car elle a en effet des impacts néfastes sur l’intérieur de la maison mais aussi sur la santé.

La condensation

La condensation désigne un phénomène physique de changement d'état de la matière qui est sous forme gazeuse, et qui devient liquide, comme l’air humide qui devient de l’eau. On parle également de liquéfaction.

Dans le cas où la matière passe de l'état gazeux à l'état solide, il s’agit d’un processus de sublimation inverse ou de cristallisation.

 

La condensation dans l’habitation

La condensation dans la maison est naturelle et se produit lorsque de l'air intérieur ayant un taux élevé d'humidité rencontre des éléments froids (fenêtres, murs, miroirs, etc.). Plus la température est élevée et plus l’air peut retenir une grande quantité de vapeur d’eau, mais lorsque l’air chaud est refroidi au travers d’un pont thermique (contact entre la surface froide et l’air chaud), la quantité de vapeur qu’elle contient ne peut plus être retenue. Elle se condense alors sur les parois froides pour se transformer en eau.

 

Les causes de ce phénomène

Les causes de la condensation dans un logement sont nombreuses et directement liées à l’humidité et la température : production de vapeur trop grande, taux d’humidité trop élevé, infiltrations, manque de ventilation, température intérieure trop faible ou trop élevée, problème d’isolation, etc.

Néanmoins, le phénomène de condensation intervient le plus souvent en automne et en hiver. Ces périodes de l’année sont les plus propices aux ponts thermiques au travers de la différence de température entre l’extérieur, et l’intérieur de la maison surchauffé et où la température est donc plus grande.

L’humidité intérieure quant à elle est causée par les activités humaines pouvant générer de la chaleur ou de la vapeur (respiration, tâches ménagères, douches etc.), et de fait est plus importante dans des pièces comme la cuisine et la salle de bain, qui sont fortement chargées en vapeur d'eau.

Les problèmes de condensation au sein des habitations sont de plus en plus fréquents car ils sont plus isolés, plus chauffés et moins aérés.

 

Quels sont les impacts de la condensation ?

La condensation a des conséquences néfastes dans le logement et se traduit par des ruissellements d’eau ou buée sur les vitres, des tâches d'humidité sur les murs que cela soit de la moisissure ou des tâches noires (champignons).

Elle peut également avoir un impact sur la santé du foyer. En effet peuvent se développer des allergies, avec des symptômes allant de l’irritation de la gorge aux crises d’asthme, voire même des conjonctivites, à cause de la prolifération des acariens.

 

Quelles sont les solutions ?

Ventiler votre logement

Pour lutter contre ce phénomène, vous pouvez améliorer la ventilation de vos pièces. Une simple aération quotidienne en ouvrant les fenêtres ne suffit pas, notamment en hiver, même si 30 minutes d’ouverture des fenêtres par jour sont nécessaires pour renouveler l’air.

Si la condensation a pour origine un problème de ventilation, il est possible d’installer une VMI (Ventilation Mécanique par Insufflation), une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) ou une VMR (Ventilation Mécanique Répartie). Si vous disposez déjà d’une de ces solutions de ventilation, vérifiez que votre système fonctionne et n’est pas obstruée.

Vous pouvez également mettre un déshumidificateur afin de réduire l’humidité de la pièce. L'air ambiant est absorbé, débarrassé de son humidité et est ensuite réchauffé avant d'être retourné à la pièce. Cependant, cette solution n’est pas toujours efficace.

 

Chauffer votre intérieur

Idéalement, la température dans une maison se trouve entre 17° et 19°. Dans les pièces à vivre, 19° est température qui convient très bien, tandis que dans des pièces comme la salle de bain, qui sollicitent plus de chaleur, vous pouvez augmenter le chauffage à 21°.

Par ailleurs, il faut garder une température constante. En effet des écarts de températures trop important facilitent la condensation, c’est pourquoi il vaut mieux ne pas couper le chauffage lorsque vous êtes absent.

Pour chauffer correctement votre logement, choisissez un système de chauffage adapté à votre habitat (chaudières, poêles, cheminés).

 

Isoler votre maison

Vous pouvez également améliorer l'isolation de votre habitation.

Ceci peut être réalisé au niveau des fenêtres au travers d’un double vitrage ou de volets extérieurs, ou au niveau des constructions avec une solution d’isolation thermique. Il existe différents types d’isolation thermique :

  • L’isolant minéral (laine de verre, laine de roche, argile expansée, etc.) ;
  • L’isolant naturel (liège, fibres de bois, fibres de lin, laine de coton, paille, etc.) ;
  • L’isolant synthétique (polystyrène expansé, polystyrène extrudé, etc.) ;
  • L’isolant réflecteur.

Par sa faible épaisseur, ce dernier peut servir pour isoler des espaces où les autres isolants ne peuvent être employés. En effet, il peut être utilisé dans la toiture, les combles, les murs et le sol.

 

L’isolant réflecteur

L’isolant réflecteur, aussi appelé isolant mince, isolant multicouches, isolant thermo-réflectif, produit mince réfléchissant (PMR), isolant mince multicouches réfléchissant (IMMR), maintient un confort thermique à l’intérieur de l’habitat, tout en réduisant les coûts énergétiques.

Cet isolant léger est constitué de plusieurs couches en laine de lin, ouate, mousse… enfermées entre deux feuilles d’aluminium ou de polyester aluminisé.

L’isolant réflecteur bloque la chaleur à l’intérieur. Les couches agissent comme barrières réfléchissantes, c'est-à-dire qu'elles renvoient le rayonnement thermique et ainsi, cela évite que la chaleur ne soit transférée à l’extérieur.

L’isolant réflecteur est perméable à la vapeur et peut ainsi éviter la condensation au sein du logement. On parle d’isolant mince HPV (Haute Perméabilité à la Vapeur).

 

L’isolant mince HPV

L’isolant mince HPV réduit la quantité de chaleur qui pénètre dans la maison pour maintenir une température stable. Il bloque l’air provenant de l’extérieur et l’empêche de se déplacer.

Il est constitué de plusieurs couches réflectrices, conçues en différents matériaux et intercalées. On confère plusieurs avantages à ce type d'isolation tels que de faibles coûts d’énergie ou l’amélioration du confort thermique.

Les autres actualités de Valtech

Comment améliorer l'isolation phonique de sa maison ?
Comment améliorer l'isolation phonique de sa maison ?

Un propriétaire a le choix entre effectuer des travaux ou investir dans des équipements limitant les bruits pour améliorer l'isolation phonique de sa maison.

Quels sont les avantages du bardage en fibre-ciment ?
Quels sont les avantages du bardage en fibre-ciment ?

Quels sont les avantages du bardage en fibre-ciment ? Toutes les informations dans notre article !

Quels sont les avantages de l'isolation de la toiture par l'extérieur ?
Quels sont les avantages de l'isolation de la toiture par l'extérieur ?

La toiture est une surface déterminante dans la réduction des déperditions thermiques du bâtiment et l'isolation par l’extérieur présente bien des avantages.

Maison neuve : quelles solutions pour l’isolation de votre maison ?
Maison neuve : quelles solutions pour l’isolation de votre maison ?

De nombreux acquéreurs de biens neufs s’interrogent sur les possibilités en matière d’isolation dans le cadre de la construction de leur maison. Découvrez quelques pistes intéressantes sur le sujet.

Pourquoi le bois est-il un bon isolant thermique ?
Pourquoi le bois est-il un bon isolant thermique ?

En quoi les isolants bois sont-ils efficaces en construction neuve et en rénovation de l’ancien ? Retour sur les critères d’un bon isolant et les atouts du bois.

Bien isoler son grenier avec l'isolation couverture
Bien isoler son grenier avec l'isolation couverture

Avec la transition écologique, de nombreuses primes sont en plein essor. MaPrimeRenov’ et le Coup de pouce économies d’énergie sont les deux aides les plus convoitées cette année 2021. Et pour cause, elles couvrent une bonne partie des projets de travaux d’isolation couverture.

Quelles aides financières pour isoler sa maison en 2021 ?
Quelles aides financières pour isoler sa maison en 2021 ?

L'année 2021 est la meilleure année pour procéder à ses travaux de rénovation énergétique. De nombreuses aides financières cumulables ont été mises en place et elles sont accessibles au plus grand nombre.