Actualités

Comment améliorer l'isolation phonique de sa maison ?

Posté le jeudi 21 octobre 2021

Un propriétaire a le choix entre effectuer des travaux ou investir dans des équipements limitant les bruits pour améliorer l'isolation phonique de sa maison.

Une isolation phonique améliorée empêche efficacement la diffusion de bruits à travers les cloisons, les murs et les planchers. Investir dans des matériaux adaptés est nécessaire pour trouver ces résultats. Des astuces existent également pour limiter autant que possible les nuisances sonores. On vous en parle dans cet article.

 

Renforcer l’étanchéité des fenêtres

Effectuer des travaux de remplacement d’une fenêtre défectueuse améliore l'isolation phonique de sa maison. Vous pouvez aussi opter pour un renforcement de l’étanchéité à l’air, si vous souhaitez vous passer de cette opération.

Rien de plus simple : il suffit de changer les joints de la fenêtre. Rendez-vous dans un magasin de bricolage pour trouver le modèle adapté. Le dispositif est à poser sur le dormant de votre fenêtre.

De nombreuses finitions de joints sont envisageables, notamment le caoutchouc. Facile à installer, un joint fabriqué avec ce matériau est présenté sous forme de bandes adhésives.

Le silicone est aussi une option intéressante. Il est vendu en cartouche. Son application requiert un pistolet.

 

Installer des cloisons isolantes

Installer des cloisons isolantes consiste à poser une couche supplémentaire sur un bâti déjà présent. Cela optimise sa capacité à lutter contre les nuisances sonores.

Poser des cloisons isolantes requiert un outillage spécifique et un savoir-faire.

Vous avez le choix entre deux types de cloisons isolantes :

  • Le dispositif composé d'un panneau isolant et d'une plaque de plâtre : il sert d’isolant à un mur, de faux plafonds ou de doublage à des murs avec des ossatures en bois ou en acier ;
  • Le dispositif composé d'un isolant et de deux plaques de plâtre : il intervient comme cloison de distribution de pièces.

 

Isoler les plafonds

L’isolation de plafonds vous épargne des bruits venant du voisinage d’en dessus. Les travaux consistent à poser un faux plafond en plaque de plâtre.

Le faux plafond vous protège des bruits aériens tels qu’une radio ou une télévision trop bruyante ou des voix. Son utilisation est adaptée s’il est impossible à celui/celle qui habite au-dessous d’utiliser une isolation acoustique de sol. Attention, un faux plafond n’empêche pas des bruits de choc comme des portes qui claquent ou des bruits de pas.

À noter que le faux plafond est fixé sur des suspentes antivibratiles.

 

Améliorer l’isolation acoustique du sol

L’isolation acoustique du sol est une autre astuce pour améliorer l’isolation phonique de sa maison. Elle convient non seulement à un plancher, mais également à une dalle en béton. Le dispositif réduit le bruit entre deux étages d’un logement.

Voici des exemples d’isolation acoustique de sol :

  • Un tapis ou une moquette : il doit être suffisamment épais pour être qualifié d’isolant acoustique :
  • Une dalle en béton armé flottante : optez pour cette alternative si vous prévoyez de rénover votre maison ;
  • Un revêtement flottant : le parquet en est un exemple. Associez-le à une sous-couche isolante.

Le blog Maison et Jardin vous propose des idées de décoration originales, si vous comptez opter pour l’usage de tapis ou moquette.

 

Investir dans des accessoires

Les maisons récentes sont victimes de problèmes de résonance ou de réverbération, notamment les effets d’écho.

Ils produisent une nuisance sonore gênante lorsque plusieurs personnes parlent en même temps dans une même pièce. Les effets sont décuplés si le sol est habillé par du carrelage.

Investissez dans les accessoires suivants pour en venir à bout :

  • Des doubles rideaux épais posés sur les fenêtres ;
  • Des tissus posés au long des murs ;
  • Des tapis larges ;
  • Une bibliothèque ouverte et de grande taille équipée de nombreuses étagères ;
  • Des toiles à peindre anti-bruit.

 

Opter pour une peinture anti-bruit

Une peinture anti-bruit est une solution acrylique composée d’une base aqueuse contenant des microbilles de verres. Ces derniers stockent de l’air pour jouer le rôle d’une barrière phonique afin d’empêcher les bruits de traverser des murs.

Vous avez le choix entre une peinture anti-bruit mate, blanche ou teintée. Cette solution joue en la faveur de votre décoration intérieure. N’hésitez pas à laisser libre cours à votre imagination.

Il est conseillé d’appliquer une sous-couche phonique pour assurer l’efficacité de la peinture anti-bruit.

Quasiment toutes les zones peuvent être peintes par la solution, notamment les murs ou encore le plafond. Elle est lessivable et elle ne libère que peu d’odeur.

L’avantage de ces solutions pour améliorer l’isolation phonique de sa maison est la possibilité de les combiner pour obtenir les résultats escomptés. Vous pouvez n’en choisir qu’une, celle qui vous importe le plus, notamment le dispositif pour le sol, le plafond ou les fenêtres.

Les autres actualités de Valtech

Isolation thermique de la toiture : une rénovation prioritaire pour faire des économies
Isolation thermique de la toiture : une rénovation prioritaire pour faire des économies

Réduire sa consommation et maîtriser le montant de sa facture de chauffage, tout en valorisant durablement son bien… Voici quelques-uns des gains économiques attendus après la réalisation de travaux de rénovation portant sur la toiture.

Comment poser l'isolation extérieure d’une maison ?
Comment poser l'isolation extérieure d’une maison ?

Il existe de nombreux moyens pour effectuer des économies d’énergie. Si une utilisation plus parcimonieuse de son chauffage ou de l’eau chaude avec quelques gestes simples sont efficaces, ils ne sont clairement pas significatifs. En revanche, isoler l’extérieur d’une maison est une solution durable pour éviter les déperditions thermiques et donc la perte d’énergie. Voici donc les différentes solutions pour isoler thermiquement l’extérieur d’une maison et savoir s’il est possible de le faire soi-même.

Choisir son isolation : avantages des isolants naturels
Choisir son isolation : avantages des isolants naturels

La laine de bois, le chanvre, la paille ou encore le liège font partie des isolants thermiques naturels biosourcés utilisés en construction et en rénovation.

Maison : détecter les déperditions et entrées d’air
Maison : détecter les déperditions et entrées d’air

La lutte contre les courants et les fuites d’air est indispensable pour réaliser d’importantes économies d’énergie. Elle permet aussi de profiter d’un plus grand confort royal. La réussite de ce combat passe par l’isolation de votre bâtiment. Pour ce faire, il faut tout d’abord détecter les déperditions et entrées d’air. Découvrez alors ici comment procéder.

Comment isoler un mur humide ?
Comment isoler un mur humide ?

L’humidité est l’un des problèmes les plus courants que rencontrent les propriétaires d'une maison.

Faut-il isoler derrière les murs de la douche ?
Faut-il isoler derrière les murs de la douche ?

Si les murs extérieurs derrière les douches et les baignoires ne sont pas isolés et étanches à l'air, il peut en résulter des fuites dans les parties froides de la maison qui réduisent le confort, gaspillent l'énergie et peuvent entraîner la formation de moisissures.

Comment améliorer l'isolation phonique de sa maison ?
Comment améliorer l'isolation phonique de sa maison ?

Un propriétaire a le choix entre effectuer des travaux ou investir dans des équipements limitant les bruits pour améliorer l'isolation phonique de sa maison.

Quels sont les avantages du bardage en fibre-ciment ?
Quels sont les avantages du bardage en fibre-ciment ?

Quels sont les avantages du bardage en fibre-ciment ? Toutes les informations dans notre article !